Singapour, terre d’accueil des capitaux offshore de Hong Kong ?

développer sa société offshore à Singapour

Depuis le mois de juin 2019, Hong Kong est en crise. A l’origine des manifestations qui s’enchainent dans la région chinoise, un projet de loi relatif à l’extradition des fugitifs vers la Chine continentale. Les Hongkongais craignent pour leur autonomie et que la Chine s’ingère de plus en plus dans la justice hongkongaise.

Face à cette succession de manifestations et à la Chine qui semble ne vouloir rien lâcher, de nombreuses entreprises envisagent de retirer leur capital de Hong Kong. Et Singapour apparait comme une destination idéale pour accueillir ces actifs offshores.

développer sa société offshore à Singapour

Petit résumé des évènements

Au mois de février 2019, un amendement est introduit par la justice hong-kongaise sous l’influence de la Chine continentale. Cet amendement prévoit que toutes les personnes résidant à Hong Kong ou étant de passage dans la région et considérées comme étant liées à une activité criminelle pourront être extradées vers la Chine continentale.

Pour rappel, Hong Kong a été rétrocédé à la Chine en 1997 par le Royaume-Uni tout en bénéficiant d’un statut particulier de région administrative spéciale jusqu’en 2047. Cette spécificité lui confère une certaine autonomie par rapport à la chine et notamment sur le plan judiciaire et économique.

Aussi, lorsque cet amendement a été présenté, de nombreux Hong-kongais l’ont vu comme un acte chinois pour prendre plus de contrôle dans la justice hong-kongaise brisant ainsi une partie de l’autonomie de la région. La crainte est notamment que les opposants politiques et religieux soient extradés vers la Chine continentale.

Des premières manifestations se sont déroulées dès le 31 mars 2019. Mais c’est véritablement à partir de juin que le mouvement a pris de l’ampleur avec des manifestations réunissant plus de 1 million de personnes à chaque fois. Depuis, les manifestations s’enchainent souvent réprimées durement par la police.

Des entreprises qui prévoient de déplacer leurs capitaux

De nombreuses entreprises hong-kongaises n’ont plus confiance dans leur gouvernement où Carrie Lam, la cheffe de l’exécutif hong-kongais, soutient le projet de loi d’extradition et s’apparente comme une marionnette du gouvernement chinois.

De plus en plus de ces entreprises envisagent de déplacer leurs capitaux hors de Hong Kong. Selon une étude, au moins 22% des entreprises hong-kongaises auraient prévu cette possibilité, et 5% auraient déjà débuté leur transfert. Ce déplacement d’actifs concernerait également de plus en plus de particuliers.

À ce titre, la création d’une société offshore à Singapour, ce centre financier mondial au fonctionnement proche de Hong Kong, apparait comme être la terre d’accueil idéale pour ces actifs hong-kongais. Singapour est totalement indépendant et son économie est très favorable aux investisseurs offshore. De plus, Singapour jouit d’une stabilité politique qui rassure ces mêmes investisseurs.

Singapour a une belle carte à jouer

Face à la crise qui se déroule à Hong Kong depuis plusieurs mois suit au projet de loi qui menace l’autonomie juridique et économique de la région, Singapour pourrait être le grand gagnant.

Alors qu’elle est déjà l’un des plus puissants centres financiers au monde et une terre d’accueil pour de nombreux investisseurs offshore, la cité-État apparait comme la meilleure alternative pour les entreprises et les particuliers hong-kongais qui désirent déplacer leurs actifs de Hong Kong.