• Français
  • English
  • Deutsch
  • Italia
E-book mockup

Recevez notre ebook contenant toutes nos juridictions

Nos Partenaires

banking partners

La banque UBS sanctionnée d’une amende de 14 millions de francs suisses à Hong Kong

Fraude fiscale continuentLe gendarme financier de Hong Kong a décidé d’infliger à la banque suisse UBS une amende record de 14 millions de francs suisses, suite à l’affaire China Forestry.

La banque helvétique UBS est épinglée par le SFC – le gendarme financier de Hong Kong – qui lui inflige une amende record de 14 millions de CHF, suite à l’affaire China Forestry. Les autorités ont de plus prononcé une interdiction partielle d’exercice d’activités bancaires pour une durée de 18 mois.

La banque UBS ne pourra pas agir comme sponsor, lors d’introductions en Bourse (I.P.O.) sur la place de Hong Kong.

La banque UBS entend faire appel de cette décision, en vue de soumettre ses commentaires à la cour d’appel.

La bancaire suisse est condamné pour avoir failli à son devoir de diligence, en tant que sponsor de la société China Forestry Holding, lors de son I.P.O., en 2009.

La société China Forestry Holding, spécialisée dans la fourniture de bois à l’industrie du papier et de l’ameublement, aurait mentionné, avant sa cotation, de flux de liquidités qui ne correspondaient pas à la réalité.

La banque aurait omis de rapporter aux autorités de Hong Kong ces irrégularités financières, d’après la SFC.

Des irrégularités similaires sont également adressées par les autorités locales à l’autre sponsor de cette l’IPO, la banque anglaise Standard Chartered.

En 2016, la banque UBS avertissait les marchés d’un risque d’amende et d’une possible suspension d’habilitation à mener des IPO à Hong Kong.

Début 2017, la SFC engageait des poursuites contre la banque UBS et la banque Standard Chartered. Une procédure abandonnée quelques mois plus tard, en raison de la prescription de faits.

L’interdiction temporaire des IPO à Hong Kong tombe mal pour la banque UBS, au moment même où d’importantes IPO sont en préparation.

Ainsi, le fabricant de smartphones Xiaomi ou la plateforme financière Lufax ont exprimé leur souhait d’entrer en bourse.

La banque UBS perd de son influence dans le domaine des IPO : Il y a dix ans, elle accompagnait 10% des entreprises entrées en Bourse à Hongkong. En 2016 et en 2017, la baisse recule respectivement de 3% et de 2%.

 

 

 

Posted in Actualités

Actualités

développer sa société offshore à Singapour

Singapour, terre d’accueil des capitaux offshore de Hong Kong ?

Depuis le mois de juin 2019, Hong Kong est en crise. A l’origine des manifestations qui s’enchainent dans la région chinoise, un projet de l

Navigation