• Français
  • English
  • Deutsch
  • Italia
E-book mockup

Recevez un ebook contenant toutes nos juridictions

Partenaires de confiance
banking partners

Kim Dotcom, affirme être sans sous et sans défense

MegauploadLe fondateur de Megaupload.com, Kim Schmitz alias Kim Dotcom, n’est pas encore sorti d’affaire. En janvier 2002, l’allemand est arrêté dans son manoir de Coatesville, en banlieue d’Auchland par la police néo-zélandaise suite à une demande du département de la justice américaine et du FBI. Il a été remis en liberté sous caution et son site MegaUpload a été fermé.

Le magnat du Web âgé de 40 ans continue son combat face à l’accusation que le département de justice américaine avance. Dotcom est inculpé pour avoir violé les lois sur la propriété intellectuelle, d’avoir blanchis de l’argent et d’avoir encaissé 175 millions de dollars soit 140 millions d’Euros. Dotcom a affirmé que son équipe juridique l’a laissé à son sort quand il a commencé à manquer d’argent. Il a ajouté que pour se défendre, il a dépensé 10 millions de dollars.

Or, ce mercredi, il a révélé en vidéoconférence dans une conférence londonienne qu’il n’a plus un sou et se trouve dans l’incapacité de payer la caution qui l’empêche de se retrouver derrière les barreaux et d’être transféré aux États-Unis. Pourtant, la prochaine audience est prévue pour aujourd’hui, 27 novembre.

Apparaissant sur un lien vidéo pour la conférence numérique en Grande-Bretagne (unBound Digital Conference) et en provenance depuis sa somptueuse demeure, le fondateur de MegaUpload n’a pas hésité à dire que les juges vont certainement profiter de sa situation pour révoquer sa caution. « Ils m’ont vidé les poches » a-t-il ajouté. Ce sont des mots qu’on ne pensait jamais entendre de la bouche de l’homme d’affaires. « Ceci pourrait être ma dernière apparition publique et si je retourne en prison, vous pourrez le dire à tout le monde » a-t-il continué.

Kim Dotcom, au fond du gouffre ?

Le fondateur de Megaupload.com enchaine les évènements tragiques depuis 2002. En mai, l’entrepreneur s’est séparé de sa femme qui, lui a donné cinq enfants. En septembre, il a quitté la direction de Mega et celle de Baboom en octobre. Et récemment, ses avocats néo-zélandais l’ont abandonné.

D’après lui, la situation qu’il vit aujourd’hui est un sabotage du gouvernement après l’annonce de la création, à grands frais du « Parti de l’internet ». Pourtant, celui-ci a fait un flop complet aux législatives de septembre.

Il a ajouté qu’avant de se lancer dans le domaine politique, il était célèbre en Nouvelle-Zélande et tout le monde le soutenait. Selon lui, c’est le Premier ministre et son parti qui se sont attaqué à lui de façon honteuse en lui faisant passer pour un nazi et en disant qu’il s’est engagé pour un seul but : empêcher son extradition. Il a constaté que désormais, il est un paria.

En effet, il se peut que l’homme d’affaires se soit fait des ennemis avec son style de vie extravagant. Vivant dans son manoir qui vaut des millions, voyageant en jet et roulant en voitures immatriculées DIEU, DEFONCE et MAFIA, l’entrepreneur a reconnu que ce n’était surement pas la meilleure solution pour faire profil bas.

Dans tous les cas, la vie de Kim Dotcom repose sur l’audience d’aujourd’hui. L’affaire est encore à suivre !

Date : 05.12.2014

Posted in Actualités

Actualités

secteur automobile brexit
23 juin 2017

L'économie de la Grande Bretagne en bonne forme malgré le Brexit

La performance économique dans le secteur de l’industrie automobile est le reflet de la vigueur actuelle de l'économie britannique malgr

Navigation