• Français
  • English
  • Deutsch
  • Italia
E-book mockup

Recevez un ebook contenant toutes nos juridictions

Partenaires de confiance
banking partners

Desailly, exilé fiscal Suisse :

Ancien capitaine de l’équipe bleue de 2000 à 2004, enquête fiscale se retrouve aujourd’hui au cœur d’une enquête fiscale. Selon l’avis officiel publié mardi, il est suspecté de détenir des biens dans la banque helvétique UBS en Suisse tout comme Claude Makélélé et Patrick Vieira.

Le gouvernement de Berne a accepté de venir en aide au fisc français. Cela sous-entend que la Suisse est prête à collaborer avec l’administration française pour fournir lui les renseignements nécessaires pour éclaircir la situation.

D’après la mention de la banque, le fisc français détient peut-être des informations suffisamment précises sur Marcel Desailly ; la convention qui lie les deux pays ne permet pas des demandes trop vagues. Habituellement, la Suisse ne répond pas aux simples demandes sur l’évasion fiscale.

Dans tous les cas, on ignore encore les raisons de la demande française. Plusieurs scénarios fait comprendre qu’il peut s’agir d’une action pour prévenir la fraude ou l’évasion fiscale ou au contraire d’éliminer une double imposition en matière d’impôts sur le revenu et sur la fortune.

D’un autre côté, il est fort possible que la banque UBS soit au centre de l’affaire. En effet, entre 2004 et 2012, elle est soupçonnée d’avoir permis à ses commerciaux suisses de démarcher illégalement des riches clients en France pour les inciter à placer leur argent en Suisse. Cette banque a été mise en examen fin juillet à Paris pour blanchiment aggravé de fraude fiscale.

Date : 01.10.2014

Posted in Actualités

Actualités

18 octobre 2017

L’intérêt du shadow banking

À l’heure actuelle, les courbes des indices et les bilans des banques ne suffisent plus à déterminer le risque réel du secteur financier

Navigation