• Français
  • English
  • Deutsch
  • Italia
E-book mockup

Recevez un ebook contenant toutes nos juridictions

Partenaires de confiance
banking partners

Total des actifs : La banque Pictet devance Julius Baer :

Le 1er janvier dernier, la banque Pictet est devenue une société anonyme et gère aussi bien des avoirs publics que privés. En ce qui concerne le premier exercice semestriel, ses actifs ont été estimés à 200 millions de Francs suisses.

La banque genevoise prévoit de publier ses états financiers tous les six mois. D’après les résultats de 30 juin dernier, la croissance régulière du groupe se poursuit et son bénéfice atteint les 203 millions de Francs suisses. Quant à son revenu d’exploitation départagé en prestations de service et en revenus de commission (85 %), il est de 975 millions de CHF.

Une banque semi-privée :

À partir du décembre 2013, les actifs en dépôt et sous gestion de l’établissement bancaire Pictet n’ont pas cessé de progresser (3,3 %) et s’estiment à 404 milliards CHF. Actifs la banqueCe chiffre est supérieur à celui de son concurrent zurichois, Julius Baer, qui est de 375 milliards CHF. Désormais, Pictet se trouve au troisième classement des banques privées suisses concernant les avoirs sous gestion et dépôt.

Toutefois, à l’inverse de Pictet, Julius Baer n’administre plus d’actifs instituonnels depuis 2009. À cette époque, l’établissement a scindé son GAM, son unité d’asset management qui est cotée indépendamment à la bourse suisse.

De son côté, la banque genevoise Pictet a fait de l’asset management l’une de ses spécialités depuis longtemps et a même accordé une importance particulière à cette activité. À l’heure actuelle, la moitié des avoirs qu’elle gère sont institutionnels et évidemment, l’autre moitié concerne les actifs privés. Il n’est donc pas étonnant que ses gains sont répartis de façon presque qu’équivalente pour ses états financiers publiés juin dernier : 144 milliards de CHF pour les institutions incluant les fonds de placement contre 150 milliards de CHF pour les comptes à titre privé. À noter que les avoirs de la clientèle privée gérée par sa rivale, Julius Baer, sont de 274 milliards de CHF d’après ses chiffres de la fin juin.

Un bilan très convaincant :

Les chiffres de Pictet ont montré que ses fonds propres de 2,2 milliards sont de première qualité et qu’ils sont au delà des exigences de la FINMA ou encore de Bâle III. La sûreté de son bilan est un grand privilège et d’ailleurs en 2008, elle a mis fin à ses activités à risque en procédant à la vente d’Helvea, sa branche spécialisée dans le courtage institutionnel d’actions.

En ce qui concerne les participations des associés de la banque suisse sur ses fonds de 2,2 milliards de CHF, leur montant est de 788 millions de CHF. Le reste provient de ses avoirs portant sur les exercices précédents mais aussi de ses bénéfices.

Mais c’est après le changement de sa structure  que Pictet a commencé à publier ses résultats. Annoncée en février 2013, cette réforme a été effective en janvier 2014. Ainsi, la banque est devenue une société anonyme et sa gestion est prise en charge par des banquiers privés associés. Ses entités ont été rassemblées en une société de commandite par actions baptisée Pictet&Cie Group SCA qui appartiennent à huit associés à la direction du groupe.

Date : 12.09.2014

Posted in Actualités

Actualités

20 août 2017

L’intérêt du shadow banking

À l’heure actuelle, les courbes des indices et les bilans des banques ne suffisent plus à déterminer le risque réel du secteur financier

Navigation