• Français
  • English
  • Deutsch
  • Italia
E-book mockup

Recevez un ebook contenant toutes nos juridictions

Partenaires de confiance
banking partners

Quand Nexter laisse tenter par les paradis fiscaux :

Nexter (ancien GIAT), le groupe industriel de l’armement français est aujourd’hui en pleine négociation avec Krauss-Maffei Wegmann, son premier concurrent européen. Appartenant à 100 % à l’Etat français Nexter est spécialisé dans la construction des chars Leclerc.

Paradis fiscauxPour sa part, Krauss-Maffei Wegmann excelle dans la fabrication des chars Léopard et appartient à la famille Bode-Wegmann. L’alliance de ces deux acteurs principaux de l’armement terrestre sera établie dans le cadre d’une holding conjointe, et devrait être fonctionnelle, dès 2015.

En effet, à l’issu de cet accord, Nexter, se transformera en société privée et sera baptisée Kant (KMW and Nexter together). Cette société nouvellement constituée sera détenue à 50 % par l’Etat français et à 50 % par le propriétaire de KMW c’est-à-dire la famille Bode-Wegmann. Jusqu’à la fusion des deux sociétés (programmé dans les trois à quatre ans à venir), Kant sera dirigé en coprésidence franco-allemande.

Toujours selon la négociation, signée le 1er juillet, au ministère de la Défense et en présence du ministre Jean-Yves Le Drian, le siège social de la holding Kant, sera établi aux Pays-Bas. Pour rappel, Pays Bas figure aujourd’hui parmi les destinations qui séduisent bon nombre de multinationales : Starbucks, Apple, Google, Ikea, Microsoft,… Cela vient du fait que ce pays propose une fiscalité avantageuse, en particulier pour les Holdings. Pour beaucoup, le Pays- Bas est même un paradis fiscal !

Toutefois, un problème se pose : l’Etat français a dénoncé plusieurs fois les Pays-Bas. Ce dernier va-t-il alors accepter l’établissement du siège social du nouveau groupe dans son territoire ? Ce n’est pas certain ! Seul l’avenir nous donnera la réponse.

Date : 05.09.2014

Posted in Actualités
Navigation